> sortie librairies 1e partie
> sortie librairies 2e partie

Sortie librairies Montpellier : 3e et dernière partie

Pour terminer avec mon aventure "libresque", en quittant le rayon où j'ai pris "Codex", j'ai donc déjà sous la main deux livres, qui vont bientôt finir par être accompagnés. Je monte les escaliers qui mènent à la salle de l'entrée principale, qui comprend aussi un grand nombre de volumes de littérature française principalement, avec les nouveautés et les choix des libraires de Sauramps. Je vais tout de suite voir du côté de chez Proust, pour y voir des titres nouveaux. Rien de particulier.

Je promène au hasard des rayons, je ramasse par ci par là un livre, jette un coup d'oeil aux quatrièmes de couverture respectives, les repose. Je repars, je reviens encore une fois, et je tombe sur un petit livre à couverture blanche ornée d'une vignette représentant un homme assis, peut-être XIXe, sur une chaise, les jambes croisées, en train de lire, tenant fixement un livre à hauteur d'yeux. Trois livres sont posés derrière lui. L'auteur est Charles Nodier, le titre est "L'amateur de livres", édité chez Le Castor Astral, et imprimé le 8 juin 2007.

Puis je lis la quatrième de couverture, et la présentation par Jean-Luc Steinmetz. Extrait de la 4e de couverture : "Charles Nodier ne fut pas seulement le merveilleux conteur fantastique que nous connaissons. il aima aussi jusqu'à l'obsession les vieux bouquins et les éditions rarissimes (...)". Ce livre regroupe des textes dispersés de cet auteur. Ils "se devaient d'être regroupés à l'attention de tous les fous de livres et de lecture".
A noter que Charles Nodier était aussi bibliothécaire à l'Arsenal, à partir de 1823.

Donc cet ouvrage pour un fou de livres comme moi ne pouvait demeurer sur cette table, il s'ajoute aux deux autres. Maintenant, c'est bon, enfin c'est bon jusqu'à ce que j'aille tout à l'heure à une nouvelle librairie. Donc je passe par les caisses pou règler mes biens, puis me dirige à présent vers la librairie Gibert jeunes, traversant un nouvelle fois, dans l'autre sens, la Place de la Comédie, remplie, comme d'habitude, je prends la longue et montante rue de la Loge, en haut de laquelle, je me retrouve en face de la Librairie Gibert.
Je vais aussi y faire un tour dans différents étages, littérature française, DVD, tandis que dans le haut-parleur du rayon arts et DVD films est diffusé John Lennon. Finalement, et naturellement, je repars avec "L'amour des livres & de la lecture. I. Le lait de louve" chez l'Archange Minotaure, qui regroupe des écrits de nombreux auteurs de l'Antiquité au Moyen Âge de tous pays, sur la lecture et les livres.

Extrait : "Les  livres, ce sont des maîtres qui nous instruisent  sans verges et sans férule, sans cris et sans colère, sans habit d'apparat et sans argent. Si on les approche, on ne les trouve point endormis; si on les interroge, ils ne dissimulent point leurs idées; si on se trompe, ils ne murmurent pas; si l'on commet une bévue, ils ne connaissent point la moquerie (...). Richard de Bury (1287-1345) : Philobiblion.

Pour terminer, tout proche du précédent et délicieux petit volume rouge, je remarque un ouvrage qui ne m'est pas inconnu, en tout cas par son aspect, je le retire du rayon. C'est un de ces ouvrages qu'à une époque j'ai eu envie d'acheter, comme tant d'autres, mais que par choix (parce qu'il fallait bien trancher dans la multitude de titres enviés), par économie (parce qu'il fallait surveiller de près, comme toujours, le porte-monnaie), puis par oubli avec le temps, j'avais omis d'acheter, et que je retrouve avec bonheur, par hasard. Il s'agit de "La Bibliothèque idéale" présentée par Bernard Pivot, édité chez Albin Michel en avril 1988 (2 mois avant que je ne passe le bac !).

Je repars enfin définitivement vers mes contrées, sans avoir manqué de faire une visite à la Fnac, au cas où, mais cette fois-ci, je n'y fais que flâner, particulièrement dans les rayons DVD et CD.

Voilà j'ai adopté 5 livres de plus dans ma bibliothèque, ce qui ajoute à mes "multi-lectures", je raffole des lectures simultanées !